En tant que demandeur d’emploi indemnisé, il est possible de démarrer une activité d’auto-entrepreneur.

Pôle Emploi encourage les demandeurs d’emploi dans toutes leurs démarches de réinsertion dans la vie active, notamment lorsqu’il s’agit d’une création d’entreprise.

Un statut adapté aux demandeurs d’emplois

Demandeur d’emploi et auto-entreprise : C’est ce qu’on appelle le cumul auto-entrepreneur chômage.

Durant votre période de recherche d’emploi, vous pouvez décider de démarrer une activité d’auto-entrepreneur pour :

  • Tester un projet d’entreprise en toute sécurité
  • Développer des compétences en devenant votre propre patron
  • Vous réintroduire dans le monde du travail
  • Percevoir des revenus complémentaires tout en bénéficiant des aides

L’avantage ? Être auto-entrepreneur, c’est se lancer à moindre risque. Si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires sur une période, vous n’avez aucune charge à régler.

Et si vous retrouvez du travail ? Vous pourrez décider de garder votre activité d’auto-entrepreneur en parallèle de votre nouvel emploi si celui-ci n’est pas en concurrence directe avec votre nouvel employeur et est exercé sur votre temps libre.

Les aides proposées aux chômeurs pour devenir auto-entrepreneur

Il existe plusieurs aides financières pour aider les chômeurs à créer leur micro-entreprise, la principale étant l’ACCRE.

L’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant un Entreprise (ACCRE) qui permet de payer moins de cotisations sociales lors de ses premières années d’activité. Selon la période concernée, l’auto-entrepreneur se verra exonéré de 75%, 50% puis 25% de ses cotisations sociales sur son taux de base selon la période. Plus d’infos sur l’ACCRE

D’autres aides sont aussi accessibles aux demandeurs d’emploi selon leur profil telles que l’ARCE ou le NACRE. Les conseillers evo’portail peuvent vous guider pour trouver l’aide la plus adaptée ainsi que des sources de financement sous forme de micro-crédit pour auto-entrepreneurs.


Un régime simple mais qui a des règles à respecter

Bien que simple de premier abord, le régime de l'auto-entrepreneur soulève des questions spécifiques selon les situations de chacun :