Retraité : Pourquoi ne pas reprendre une activité professionnelle sous le régime auto-entrepreneur pour bénéficier de revenus complémentaires ?
Le statut d’auto-entrepreneur permet d’encaisser un chiffre d’affaires tout en percevant la pension de retraite.

Les conditions du cumul

Vous êtes retraité et souhaitez compléter votre pension de retraite en travaillant sous le statut d’auto-entrepreneur, voici les pré-requis avant de pouvoir effectuer votre déclaration d’activité :

  1. Être retraité du régime général de la Sécurité Sociale, du RSI, de l’assurance vieillesse des professions libérales ou du régime agricole.
  2. Avoir l’âge de départ à la retraite.
  3. Avoir validé le nombre de trimestres requis donnant droit à une pension de retraite à taux plein.
  4. Avoir rompu toute relation avec votre dernier employeur.
  5. Avoir liquidé l’ensemble de vos pensions.

Si vous êtes retraité mais ne remplissez pas toutes ces conditions, vous pouvez néanmoins être autorisé à exercer sous le statut d’auto-entrepreneur sous certaines conditions.

Les revenus complémentaires et la pension de retraite

Les revenus perçus par un retraité sous le régime auto-entrepreneur viennent s’ajouter à la pension de retraite.

En règle générale, la nouvelle activité d’auto-entrepreneur ne donne pas au retraité des droits supplémentaires sur sa retraite actuelle. Cependant, des droits supplémentaires peuvent s’ajouter selon les situations de chacun. Après étude de votre situation, les experts d’evo’portail peuvent vous aider à identifier vos nouveaux droits.

Cotisations et protection sociale

En reprenant une activité professionnelle, le retraité auto-entrepreneur doit s'acquitter des cotisations sociales sur les revenus de cette activité aux taux et dans les conditions du droit commun.

Même si vous versez des cotisations sociales au RSI pour votre activité indépendante, vous resterez affiliés au régime qui gère votre retraite et bénéficiez donc des mêmes prestations sociales pour vos remboursements de santé.


Les bonnes questions à se poser lorsqu’on est retraité et auto-entrepreneur