Le régime auto-entrepreneur a été créé dans le but de simplifier l’accès à l’entrepreneuriat.

Que vous soyez demandeur d’emploi, salarié, retraité, étudiant, fonctionnaire, ce régime vous est ouvert. C’est une solution facile pour se mettre à son compte à titre principal ou à titre complémentaire, en toute sécurité.

Les deux grands avantages du statut d'autoentrepreneur

Simplification de gestion et charges allégées

  1. Simplification de gestion
    Vous n'avez pas de gestion de TVA, ni de comptabilité à faire.
  2. Pas de chiffre d’affaires = Pas de cotisations
    Vous ne réglez des cotisations obligatoires que si vous gagnez de l’argent.

Les cotisations obligatoires

A régler uniquement si vous réalisez un chiffre d’affaires (CA). Les cotisations obligatoires sont un pourcentage de l’argent réellement encaissé :

  • Activité de vente de marchandises commerciales / location de meublés de courte durée (BIC) : 13,40 % du CA
  • Activité de prestations de services artisanales ou commerciales (BIC) : 23,10 % du CA
  • Autres prestations de services dites libérales (CIPAV) : 22,90 % du CA
  • Autres prestations de services dites libérales (RSI) : 23,10 % du CA

Il faut ajouter la cotisation pour la Formation professionnelle continue qui varie, selon l’activité, de 0,1% à 0,3%.

Il faut également ajouter une taxe pour Frais de Chambres (CCI & CMA) :

  • Pour la vente : Entre 0,007% et 0,37% du CA en fonction de votre situation
  • Pour les services artisanaux : Entre 0,48% et 0,83% du CA en fonction de votre situation
  • Activités de prestations commerciales : 0,044% du CA
  • Professionnels libéraux (activités libérales RSI ou CIPAV) : Pas concernés par cette taxe

Un régime simple mais qui a des règles à respecter

Bien que simple de premier abord, le régime de l'auto-entrepreneur soulève des questions spécifiques selon les situations de chacun :