Depuis le 1er janvier 2019, l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise) est devenue l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise).

Anciennement, l’ACCRE était attribuée sous certaines conditions. Désormais, l’ACRE est accordée à tous les créateurs et repreneurs d’entreprise, quelle que soit leur secteur d’activité et la forme de leur entreprise.

Il n’y a pas de demande à effectuer pour bénéficier de l’ACRE. Le dispositif s’applique pour toute création ou reprise d’entreprise.

ACRE auto-entrepreneur : Comment ça fonctionne ?

Exonération partielle des charges : Ce dispositif permet de payer moins de charges et cotisations sociales pendant plusieurs années. C’est l’assurance de bien démarrer son projet d’entreprise.

Il s’agit de prendre le taux de base par lequel est concerné l’auto-entrepreneur et de déduire 75%, 50% ou 25%, selon la période :

  • 1ère période : 75% d’abattement jusqu’à la fin du 3ème trimestre civil ;
  • 2ème période : 50% d’abattement pendant les 4 trimestres civils qui suivent la première période ;
  • 3ème période : 25% d’abattement pendant les 4 trimestres civils qui suivent la seconde période ;
Taux applicables aux chiffres d'affaires
1ère Année
2ème Année
3ème Année
4ème Année
régime micro social
Activité de vente 3,20 % 6,40 % 9,60 % 12,80 %
Activité de services 5,50 % 11,00 % 16,50 % 22,00 %
Activité libérales (cipav) 5,50 % 11,00 % 16,50 % 22,00 %
Activité libérales (rsi) 5,50 % 11,00 % 16,50 % 22,00 %

Un régime simple mais qui a des règles à respecter

Bien que simple de premier abord, le régime de l'auto-entrepreneur soulève des questions spécifiques selon les situations de chacun :