Micro-entrepreneur : pourquoi rédiger votre business plan ?

EntrepreneuriatDevenir Auto-Entrepreneur Par L'équipe evo'portail - Posté le 21 octobre 2019 - Consulté 1021 fois

« Guerre faite sans bonne provision d’argent n’a qu’un soupirail de vigueur. Les nerfs des batailles sont les pécunes. » écrivait François Rabelais dans Gargantua. En d’autres termes, l’argent est le nerf de la guerre. Cette citation est toujours d’actualité quand il s’agit de lancer son activité de micro-entreprise. Trouver des investisseurs reste souvent mission difficile, une solution : rédiger un business plan. Mais au fait, un business plan, qu’est-ce que c’est ? Et surtout à quoi cela sert en pratique ?
L’équipe d’evo’portail vous dit tout ! 

 

 


 

I/ Le business plan, c’est quoi ?    


Vous êtes un porteur de projet et désirez devenir micro-entrepreneur ? Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour voir votre projet devenir réalité, vous serez amené à rédiger un business plan. Mais que se cache derrière ce mot anglo-saxon business plan et comment l’aborder ? 

1/ Définition du business plan

Le business plan ou plan d’affaires ou encore plan de développement en français, est avant tout un document de synthèse dont le but est de convaincre les banques et les décideurs d’investir dans votre projet de micro-entreprise. 

Grâce à ce document, vous pourrez évaluer le niveau des fonds nécessaires au démarrage de votre activité et vous pourrez calculer le seuil de rentabilité de votre projet. Il vous permet de prévisualiser la faisabilité de votre projet de micro-entreprise. 

 2/ Les bonnes questions à se poser 

Pour réussir votre business plan, vous devez vous poser les bonnes questions et surtout vous devez pouvoir y répondre de façon claire et simple.                                                                                                          

  • Qui suis-je ?

Vous devez opter pour une structure juridique ou un statut. Vous avez déjà franchi ce cap, puisque vous avez opté pour la micro-entreprise. Le fait de devenir micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur), vous permet  d’obtenir rapidement un siret. L’équipe d’evo’portail est là pour vous faciliter la tâche en vous assistant dans la création de votre dossier de micro-entreprise.                                       

  • Quel service ou quel produit je propose ?

Vous serez amené à définir précisément quel est votre périmètre d’activité et quels sont les éléments qui sont une réelle plus value dans votre business. Votre savoir-faire, vos compétences, une offre différente de vos concurrents, etc., autant de facteurs à prendre en compte. 

  • À qui je m’adresse ?

Quelle est la clientèle que vous ciblez ? Vous comptez vous adresser à des clients professionnels ou à des particuliers ? Est-ce que je vise plusieurs types de clientèle ? 

  • Qui sont mes concurrents ?

Avant de vous lancer dans votre activité de micro-entrepreneur, il est toujours préférable de connaître ses concurrents. Sont-ils nombreux ? Que proposent-ils ? Puis-je me démarquer ? Autant de questions auxquelles vous devez répondre pour mettre en avant votre valeur ajoutée. 

  • Quel est le contenu de mon produit ou service et comment se matérialise-t-il ?

Si votre activité est axée sur un produit, vous devez évaluer les coûts de production, analyser le processus de fabrication, les fournisseurs etc. Ces données vous permettront d’avoir une vision d’ensemble du coût de votre activité.
Dans le cas d’une activité de service, les coûts à envisager seront moindres. Par exemple, pour une activité de développeur, il faudra se poser la question du matériel informatique, de logiciels. Serez-vous amené à vous déplacer ou à avoir un local ? 

  • Quel est le budget dont j’ai effectivement besoin pour monter mon activité ?

Il est fondamental d’évaluer de façon la plus objective et la plus précise possible vos besoins financiers. Les besoins financiers sont à la fois le montant mais également le type de financement. Si vous optez pour un prêt à la banque, vous devrez intégrer dans vos calculs les intérêts du prêt par exemple. Il est également possible de faire appel à des plateformes de financements participatifs (crowdfunding), etc. À vous de voir quel est ou quels sont les moyens les plus adaptés à votre projet de création de micro-entreprise.

  • Quels sont mes besoins en trésorerie ?

On oublie souvent un point clé dans la construction d’un business plan : le calcul de ses besoins en trésorerie. Comme tout entrepreneur, vous aurez besoin d’un fonds de roulement pour permettre à votre activité d’être pérenne dans le temps. Chaque mois, vous serez amené à avoir des dépenses récurrentes : loyer, charges, cotisations, fournisseurs, etc. Il est donc vital de calculer au plus juste vos besoins. 

  • À  partir de quand mon projet est-il rentable ?

C’est une autre question tout aussi importante qui doit avoir une réponse claire. Vous devez estimer de façon la plus précise possible à partir de quel chiffre votre entreprise est rentable. On appelle ce chiffre le point mort, le seuil de rentabilité, le point d’équilibre ou le point zéro. Il varie d’une entreprise à l’autre. Pour le calculer, vous devez prendre en compte l’ensemble des paramètres de votre business : le chiffre d’affaires estimé, les charges fixes, les charges variables. Une fois calculé, vous saurez à partir de quel seuil votre business est bénéficiaire. Le seuil de rentabilité est un indicateur indispensable pour une bonne gestion de votre projet. Il doit être calculé lors de la création de votre micro-entreprise mais également à des moments clés de votre business, comme le lancement d’un nouveau produit ou d’une nouvelle activité. Vos investisseurs seront particulièrement attentifs à ce chiffre clé pour juger de la viabilité de votre projet.  

  • Quel est le planning de la mise en oeuvre de votre projet de création ?

La planification des étapes clés de votre business vous permettra d’y voir plus clair. Vous pourrez ainsi donner un rythme, un tempo à votre projet. 
Ne soyez pas trop pressé, prenez votre temps pour rédiger correctement les documents importants que sont votre business model et votre business plan. Une préparation soigneuse n’est pas synonyme de perte de temps, c’est mettre le maximum de chance de son côté pour concrétiser votre projet en tant que micro-entrepreneur. Et n’oubliez pas qu’une petite impatience peut conduire à de grandes imprudences.

  • Comment vais-je communiquer sur ma nouvelle activité ?

Plusieurs canaux de communication sont à votre disposition. Vous pouvez vous faire connaître et promouvoir votre activité grâce aux réseaux sociaux. Facebook, Instagram, etc. sont de réelles vitrines qui peuvent toucher un large public. À côté des canaux digitaux, le print est également un canal intéressant. Des flyers, des cartes de visite etc. sont de bons moyens pour marquer les esprits. 

               

Ne vous êtes vous jamais dit : “Je veux me lancer en micro-entreprise, alors à quoi bon faire un business plan ? “. Après ce qui va suivre, vous ne vous poserez plus jamais cette question ! 

 

II/ Pourquoi rédiger un business plan ? 


La réalisation d’un business plan répond à plusieurs objectifs.

1/ Clarifier la mise en oeuvre opérationnelle de votre projet 

Le business plan  est la mise en oeuvre de votre projet de micro-entreprise et donc de votre  business model c’est-à-dire de votre modèle économique
Bien sûr, ce document sera plus ou moins détaillé et complexe suivant le projet et l’entreprise.
Le lancement d’une grande entreprise ne nécessitera pas le même niveau de complexité et de réflexion qu’une micro-entreprise dans l’esthétique ou la revente de voiture, quant à la rédaction de son business plan.
Cependant, il serait dommage, même pour un futur micro-entrepreneur, de ne pas se pencher sur ce document. 
Grâce au business plan, vous allez pouvoir visualiser l’ensemble des étapes nécessaires à la réalisation de votre micro-entreprise. 
Ce travail de rédaction permet d’éviter les mauvaises surprises ultérieures. C’est une véritable feuille de route qui vous permettra d’anticiper les difficultés et de capitaliser sur vos compétences et vos talents. L’anticipation est un facteur clé pour réussir dans le monde de l’entreprise. 

Avoir les idées claires permet également de présenter efficacement votre projet à vos futurs financeurs.

2/ Le business plan : un argumentaire choc pour trouver des financements

L’objectif premier d’un business plan est de convaincre un investisseur de financer un projet.
Pour convaincre, votre projet doit être attractif, le business plan doit mettre en avant les forces du projet, sans pour autant gommer ou évincer les risques. La véracité des données et le positionnement objectif de votre projet seront des éléments que vos investisseurs potentiels prendront en compte. Le lecteur du business plan décidera de vous suivre ou passera son tour en fonction de votre business plan et de la façon dont vous présentez votre projet.
Il ne sert à rien de gonfler certains chiffres ou de minimiser certains risques. Que vous vous adressiez à des banques, des investisseurs privés, etc. , inutile de dissimuler des chiffres, ils verront vite si votre projet est surévalué ou au contraire le plus proche de la réalité. Un business plan doit être vérifié et vérifiable. Il est donc important de rester réaliste quant aux chiffres.
Une relation de confiance doit s’établir entre vous et votre investisseur. 

Votre business plan est donc un argumentaire fort pour décrocher un prêt auprès d’une banque. Mais il est encore davantage. Il vous permet de présenter et d’expliciter votre projet à l’ensemble des parties prenantes de votre création de micro-entreprise : les investisseurs certes, mais également les fournisseurs. Avec un projet solide et bien argumenté, vous serez armé pour négocier les tarifs et mettre en place des partenariats pérennes. 
 

  • [Bon à savoir] Qu’est-ce que l’executive summary ?

C’est le document central de votre business plan. C’est en réalité le résumé de votre projet. Cette présentation générale synthétise les différents points clés qui composent le business plan. L’executive summary mettra en avant les principales conclusions et données relatives à chaque partie du business plan. 
 

  • [Retenir l’essentiel] 
 

Un business plan c’est :

exposer aux potentiels financiers la stratégie, les objectifs et les besoins pour la réalisation de son projet ;

évaluer les moyens indispensables pour lancer sa nouvelle activité ( moyens financiers, techniques etc.) ;

déterminer le point d’équilibre de la micro-entreprise ;

estimer le chiffre d’affaires annuel nécessaire pour faire face à l’ensemble des charges. 

 

*********

 

Alors, convaincu de l’importance de la rédaction d’un business plan en micro-entreprise ? Après cette prise de conscience de l’utilité de cet outil pour lancer votre business, nous verrons dans un prochain numéro comment il se présente d’un point de vue matériel. En attendant, n’oubliez pas que l’autre outil indispensable pour créer votre nouvelle activité est le business model

 

Source : 

 
  • Emmanuel Monod, La méthode du business plan pour la gestion de vos projets, Éditions d’Organisation, Paris, 2003.