Auto-entrepreneur : le boom des chargeurs de trottinettes électriques

Actualité du régimeActualités Par L'équipe d'evo'portail - Posté le 18 juillet 2019 - Consulté 1290 fois

A l’heure de la transition écologique, de nombreuses idées émergent pour un avenir meilleur ! Des nouveaux moyens de transports plus verts que les voitures à énergie fossile sont développés. Des starts-up californiennes ont inventé des trottinettes électriques en libre service afin que les citadins arpentent les rues de leur ville sans les polluer. Ce phénomène est aujourd’hui présent dans les grandes villes de France. Ce nouveau mode de transports est synonyme de nouvelles activités économiques. Les “juicers” ou chargeurs de trottinettes ont le vent en poupe. La micro-entreprise semble être un régime idéal pour devenir juicer. Pourquoi un tel engouement ? En quoi cette activité est compatible avec la micro-entreprise

 

 


 

 I. La société se met au vert avec des véhicules éco-responsables 

 

Pour contrer le réchauffement climatique, le gouvernement et des entreprises privées tentent d’apporter des solutions, c’est le cas notamment pour les moyens de transport

1. L’urgence écologique change les modes de vie 

Ces dernières années, la planète fait parler d’elle pour des raisons très préoccupantes : pollution, réchauffement climatique, épuisement des ressources, dégradation de la biodiversité… Ainsi, les Etats membres du cadre d’action de lutte contre le réchauffement climatique (CCNUCC) se regroupent tous les ans afin de décider de solutions pour la protection de la planète. Lors de la COP21 qui s’est déroulée en France, les accords de Paris ont été signés afin d’apporter un certain nombre de mesures favorables pour la santé de la planète. 

Le ministère de la transition écologique et solidaire tente d’appliquer les mesures prises lors des COP pour changer les modes de vie des citoyens et assurer la transition écologique. Celle-ci touche de nombreux domaines : l’agriculture, la culture, l’environnement, la consommation, l’habitat, l’énergie… L’un des secteurs en pleine mutation est celui des transports. Il fait beaucoup parler de lui ces derniers mois. 

2. Des véhicules verts de plus en plus variés et nombreux 

Face au dérèglement climatique et à une pollution de l’air de plus en plus préoccupante, les transports “verts” sont de plus en plus sur le devant de la scène.  Les voitures électriques font maintenant partie de notre quotidien urbain. Les transports en commun “propres” sont également de plus en plus présents dans les grandes villes de France : tramway, bus électriques... Le but est simple : inciter les citoyens à ne plus utiliser leur voiture. 

Jusqu’à il y a peu,  le dernier transport vert était le vélo à assistance électrique. Qu’il appartienne à un particulier ou à une société de location, ce véhicule a vu ses ventes augmenter ces dernières années.  
Un dernier né vient de faire son apparition en France et bat des records d'utilisation depuis ces derniers mois : la trottinette électrique.  

3. La trottinette électrique : un véhicule vert citadin en pleine expansion 

La trottinette électrique est un nouveau mode de transport urbain qui a pour but d’accompagner la transition écologique. Les sociétés de transports ont bien compris que les véhicules verts, nomades et faciles d’utilisation à un prix abordable, avaient le vent en poupe auprès des citoyens-consommateurs.  La trottinette électrique répond parfaitement à ces différents critères. 

Cet engouement pour la trottinette électrique a eu une conséquence qui n’était pas forcément prévue au départ, la création d’un nouveau métier : chargeur de trottinettes, également appelé juicer en anglais



II. En quoi consiste le métier de  “juicer” ? 

 

Le Juicer est un mot anglais qui est synonyme “d’électricité”. Ce métier de l’ombre est pourtant vital pour tous les utilisateurs de trottinettes électriques en libre service.

À la tombée de la nuit, les juicers sillonnent les rues en regardant les plateformes numériques de trottinettes pour voir où elles se trouvent. Ils qualifient ce métier de “jeux vidéos réels” ou encore de “véritable chasse au trésor”. En effet, le “but du jeu” est de trouver le plus de trottinettes afin d’en recharger le maximum pour gagner le plus d’argent possible. Plus l’endroit où se trouve la trottinette est difficile d’accès, plus les juicers seront payés chers pour la recharger. Un juicer peut gagner de 5€ à 20€ par trottinette rechargée, selon où elle se trouve. Devenir juicer est l’activité parfaite pour un complément de revenu. C’est une réelle opportunité pour arrondir ses fins de mois. 

Le projet de loi d'orientation des mobilités visant à respecter les accords de Paris et donc à réussir la transition écologique prévoit plusieurs mesures concernant le développement des transports verts. Il est notamment prévu pour accélérer le développement des nouvelles solutions de mobilités, que : 

Pour tirer parti de la révolution digitale, la loi ouvrira les données en temps réel des offres de mobilité pour que chacun puisse connaître toutes les solutions à sa disposition et mieux préparer son trajet.

Elle facilitera les expérimentations de solutions nouvelles dans les territoires, le développement d’offres intégrées accessibles en un clic, et le déploiement des véhicules autonomes.

La loi apportera un nouveau cadre pour le développement des nouveaux services de mobilités (trottinettes en libre-service, vélos ou scooters sans station d’attache), avec la possibilité pour les autorités organisatrices [les collectivités territoriales] d’instaurer des « cahiers des charges » à respecter par les nouveaux opérateurs”.

 

III. Une activité qui s’adapte parfaitement au régime de la micro-entreprise 

 

Certes, cette activité de “juicer” est parfaite pour un complément de salaire si vous êtes étudiant ou bien si vous souhaitez gagner davantage en complément de votre activité principale. Mais quel est le statut qui est le plus adéquat pour cette activité ? 

À n’en pas douter, l’activité de juicer matche parfaitement avec le régime de la micro-entreprise.

Être micro-entrepreneur c’est travailler en flexibilité, être chargeur de trottinette c’est recharger la nuit, tout en continuant d’exercer son activité principale le jour. La souplesse des horaires de travail est un point fort de la micro-entreprise (anciennement appelée auto-entreprise) et correspond parfaitement à cette activité. Le régime comptable et fiscal allégé de la micro-entreprise est également un point clé pour toute personne voulant se lancer en tant que juicer. Facile et simple à mettre en place, la micro-entreprise tire son épingle du jeu face à d’autres statuts comme l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou à la société par actions simplifiée unipersonnelle  (SASU) qui nécessitent des démarches administratives et juridiques plus complexes. 

 

L’activité de chargeur de trottinettes : 100% compatible avec le régime de la micro-entreprise

Avantages de la micro-entreprise

 

 Avantages de l’activité de chargeur de trottinette

 
  • Simplification des démarches de création en micro-entreprise 

  • Investissements limités dans l’activité (Capital de départ faible voire inexistant) 

  • Prise de risques faible 

  • Simplicité d’inscription par plateforme numérique

  • Comptabilité allégée :

 →  Aucune TVA à reverser (en dessous d’un certain seuil de CA)

 →  Exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) la première année d’imposition
 
  • Complément de revenu

  • Possibilité d’exercer plusieurs activités
  • Activité secondaire
  • Flexibilité des horaires de travail
  • Souplesse du métier  : travail de nuit
  • Large palette d’activités en micro-entreprise : commerciales, artisanales, libérales
  • Activité couverte par le régime de la micro-entreprise (activité commerciale)

 

Les modalités d’inscription pour effectuer cette activité en tant que micro-entrepreneur sont très simples : il suffit d'adhérer au régime de micro-entrepreneur et vous pourrez ainsi vous lancer avec la compagnie de trottinettes de votre choix ! N’attendez plus, inscrivez-vous à ce régime via le site d’evo portail  et bénéficiez d’un accompagnement et des outils de gestion indispensables à votre nouvelle activité ! 

Après vous être inscrit au régime de micro-entrepreneur, vous n’aurez plus qu’à télécharger l’application de la compagnie de trottinettes dans laquelle vous souhaitez travailler. Vous devrez entrer sur celle-ci quelques informations sur votre statut puis après, libre à vous de commencer quand vous voulez votre nouvelle activité ! 

 

 

L’activité de Juicer est donc une activité en plein boom qui s’adapte parfaitement aux personnes voulant arrondir leur fin de mois. Le statut de micro-entrepreneur semble être le statut le plus approprié pour cette activité de par sa souplesse dans la manière d’exercer.  

Au vu du succès des trottinettes électriques, l’activité de juicer est très porteuse et a donc de belles perspectives de développement dans les années à venir ! 

L’équipe d’evo’portail reste en alerte afin de vous tenir au courant des réglementations adoptées par le gouvernement pour la sécurité des usagers concernant le code de la route à la rentrée 2019. 

 

Sources utilisées pour l’article : 

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/trottinettes-electriques-entrent-dans-code-route

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/alt/loi_orientation_mobilites

https://unfccc.int/fr/process-and-meetings/l-accord-de-paris/qu-est-ce-que-l-accord-de-paris