Le statut de la micro-entreprise et la coopérative de services à la personne : une alliance gagnante

EntrepreneuriatDevenir Auto-Entrepreneur Par L'équipe evo'portail - Posté le 28 février 2019 - Consulté 2345 fois

Les services à la personne et leur impact sur la croissance économique ont longtemps été minimisés. Les services à la personne ont souvent été assimilés à des “petits boulots” ou à des emplois domestiques. Ils véhiculaient également une idée de mauvaise rémunération et de perspective d’évolution vouée à l’échec.

Si les préjugés peuvent encore persister, la réalité est toute autre. D’un point de vue économique, son essor est indéniable depuis ces quinze dernières années. Le développement de ce type d’activités se marie parfaitement avec le statut de la micro-entreprise.
Evo’portail tord le cou aux idées reçues et fait le point sur les perspectives prometteuses des services à la personne en micro-entreprise en répondant à deux questions :

  • Le service à la personne : une déclinaison plurielle
  • Travailler dans le le secteur des services à domicile : quel statut choisir ?  

Evo’portail en répondant à cette seconde question mettra à l’honneur une forme originale de business : l’alliance entre coopérative de services à la personne, représentée par la Coopérative Hexa Coop et le statut de la micro-entreprise. Déjà un avant-goût avec notre infographie !

 

 

 
 
 

I. Le service à la personne : une déclinaison plurielle

Avec le développement du secteur tertiaire depuis les années 1970 en France, l’expression “Service à la personne” est passée dans le langage courant.
Mais si cette expression s’écrit au singulier, elle recouvre une réalité plurielle.

A. Le service à la personne : quelle définition ?  

La définition qu’en donne le site du service public est assez large : “ Les services à la personne (SAP) désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers. Pour recourir aux activités de services à la personnes, le particulier peut faire appel à un prestataire ou devenir employeur.”. Cette définition met en lumière 2 acteurs principaux : le prestataire de services à la personne d’un côté, et le particulier employeur de l’autre.
Vous voulez travailler dans ce secteur, vous avez des compétences qui pourraient être utiles à un particulier pour lui faciliter la vie ? Pour en être sûr, vous devez vous référer à une liste d’activités établie par l’Etat.

B. Une large palette d’activités

Le secteur des services à la personne a été créé par la loi 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne, dite loi Borloo. Le champ des services à la personne est vaste. Il ne se limite pas à l’aide à domicile pour personnes âgées ou à la garde d’enfants. La réalité est bien plus riche, en effet, le secteur des services à la personne, ce sont 21 activités recensées dans  l'article D.7231-1 du code du travail.
 
 
  Compétences manuelles Compétences intellectuelles
Tout public
  • Entretien de la maison
  • Petits travaux de jardinage
  • Travaux de petit bricolage
  • Préparation de repas à domicile
    (y compris temps passé aux courses)
  • Livraison de repas à domicile
  • Livraison de courses à domicile
  • Collecte et livraison à domicile
    de linge repassé
  • Maintenance, entretien et vigilance
    temporaires à domicile
  • Télé-assistance et visio-assistance
  • Conduite du véhicule personnel
    des personnes présentant une invalidité temporaire
  • Accompagnement des personnes
    qui présentent une invalidité temporaire en dehors de leur domicile
  • Assistance aux personnes qui ont besoin temporairement
    d'une aide personnelle à leur domicile,
    à l'exclusion des soins relevant d'actes médicaux

 

  • Assistance informatique à domicile,
  • Assistance administrative à domicile,
  • Coordination et délivrance des service
 

Famille

 
  • Garde d’enfants de plus de 3 ans à domicile
  • Accompagnement des enfants de plus de 3 ans
    dans leurs déplacements en dehors de leur domicile
 
  • Soutien scolaire ou cours à domicile
Personnes dépendantes
ou handicapée
  • Soins esthétiques à domicile
  • Soins et promenades d’animaux de compagnie
 
  • Interprète en langue des signes, technicien de l'écrit 
    et codeur en langage parlé complété

 

 
Les activités de services à la personne répondent à une demande croissante de la part des particuliers, tant en termes de volume qu’en termes de nouveaux besoins. Ce secteur économique est, actuellement en plein essor. Il booste le marché de l’emploi.
 
 

      C. Un secteur économique ultra dynamique    
     

L’explosion des besoins de service
 

Les services à la personne emploient aujourd’hui environ de 1,4 million de personnes. En 2017, ce secteur correspond à :

- 18 milliards d’euros de Chiffre d’affaires ;
- 857 millions d’heures travaillées.

Ce secteur est en pleine mutation 
 

  • tertiarisation de l’économie ;
  • vieillissement de la population ;
  • travail des femmes ;
  • évolution des modes de consommation, des politiques publiques françaises et européennes, transition numérique, etc.
Autant de facteurs qui peuvent impacter favorablement le développement de ce secteur. D’un point de vue économique, ces services peuvent être considérés comme une source majeure de gisements d'emplois, puisqu’on assiste à une explosion des besoins. Ce secteur d’activité peut donc être une opportunité pour qui sait saisir sa chance.

Un renouveau permanent de métiers 
 

Actuellement, les emplois les plus présents dans le secteur du service à la personne sont de deux ordres :

  • ceux visant à prendre en charge des services d’action sociale : assistance à la dépendance, aide à l'autonomie, gestion de la petite enfance, etc.
  • ceux visant à dégager du temps contraint chez les ménages bi-actifs en allégeant leurs tâches domestiques : ménage, jardinage, bricolage, etc
Le champ des services à la personne est sans réelle limite : des besoins nouveaux apparaissent au fil du temps et de l’évolution des modes de vie. Qui aurait cru, il y a encore une dizaine d’année que le “pet-sitting” allait apparaître et se développer durablement ?
 

II. Travailler dans le secteur des services à domicile : quel statut choisir ?

 

A/ Les solutions traditionnelles : le salariat ou le système du chèque emploi service (CSU)

Quand on pense à services à la personne, deux solutions classiques viennent à l’esprit pour exercer dans ce secteur d’activité :

  • devenir salarié d’une société de services
  • devenir salarié grâce au “Chèque emploi service universel”

Il existe de nombreuses sociétés de services. On pense souvent aux services d’entretien. Quel que soit le secteur d’activité, si vous intégrez ce genre de structures, vous aurez alors le statut de salarié. Il offre certes un certain avantage : une retraite assurée, un droit au chômage, une régularité financière. Cependant d’un point de vue du salaire, les montants sont souvent faibles, les charges patronales et salariales lourdes, pesant sur la rémunération nette de l’employé.

Le système du Chèque emploi service universel communément appelé CESU, avait pour objectif, lors de sa mise en place de faciliter les formalités administratives liées à la déclaration et au paiement d’un ou plusieurs salariés pour les employeurs (particuliers, organismes, entreprises de services à la personne).
Il reste cependant encore lourd aujourd’hui. En effet, si vous optez pour un CESU déclaratif,  votre employeur particulier doit adhérer au Cncesu (centre national du Cesu) puis procéder ensuite à votre adhésion. Si vous avez plusieurs employeurs, l’un d’eux devra se charger de votre inscription.  

A côté de ces solutions traditionnelles, vous pouvez également opter pour un statut qui trouve toute sa place dans le secteur des services à la personne : la micro-entreprise.

B/ Une solution souple et flexible : la micro-entreprise

Le statut de la micro-entreprise s’adapte parfaitement à ce secteur d’activité.
Devenir auto-entrepreneur dans les services à la personne est une option qui offre de nombreux avantages :

  • souplesse dans l’exercice : vous êtes votre propre chef d’entreprise. A ce titre, vous gérez votre activité comme vous le souhaitez : emploi du temps, type de mission, etc.
  • formalités administratives et comptables allégées : vous n’êtes pas tenu, comme dans le cadre d’une EURL ou d’une SASU de tenir une comptabilité d’engagement beaucoup plus contraignante qu’une comptabilité de trésorerie, plus rapide et simple à mettre en oeuvre. En tant que micro-entrepreneur, vous bénéficiez d’une franchise en base de TVA (c’est-à-dire que vous êtes exonéré de la TVA si votre chiffre d’affaires annuel hors taxe ne dépasse pas certains seuils).

En cas de questions, ou si vous désirez des informations complémentaires, notre équipe Evo’portail se tient à votre disposition pour vous répondre.

Démarrer une activité en tant que micro-entrepreneur est aussi un bon moyen de tester à moindre coût son projet. Cependant comme dans tout début d’activité, le plus difficile est souvent de trouver des missions et de se créer un carnet de clients.
Il existe une passerelle intéressante pour les auto-entrepreneurs désirant s’orienter vers les services à la personne : les coopératives de services à la personne.

 

 

C/ Focus sur les coopératives de services à la personne : une passerelle entre la micro-entreprise et les clients

Les Coopératives de services à la personne (SAP) ont pour objectif, d’une part d’apporter des services aux particuliers pour leur faciliter le quotidien ; d’autre part de permettre à des indépendants d’exercer leur activité. Elles sont donc une passerelle entre les particuliers et les travailleurs indépendants désireux de multiplier leurs missions et  d’augmenter leur chiffre d’affaires.
Toujours à l’écoute, l’équipe Evo'portail s’est engagée auprès des auto-entrepreneurs pour les accompagner dans leur projet et améliorer leur quotidien. Les partenariats mis en place sont un levier d’action important pour réussir dans le monde du travail.  Dans le cadre des services à la personne, Evo’portail a fait le choix d’un partenariat avec Hexa Coop.

Hexa Coop est une coopérative de services à la personne. Son fonctionnement est simple et avantageux pour les travailleurs indépendants disposant du statut de micro-entrepreneur.

En tant qu’auto-entrepreneur Evo’portail et adhérent d’Hexa Coop, bénéficiez :

  • d’une large offre de mission : Hexa Coop couvre un large éventail de prestations (entretien de la maison, repassage, travaux de jardinage, bricolage, assistance informatique, etc.), et donc un énorme vivier de nouveaux clients potentiels.

  • de nouveaux clients. Vous leur évitez les désagréments du Chèque emploi service universel (CESU) : vos clients ne sont plus employeurs, ils n’ont plus besoin de recourir au Chèque emploi service universel et aux lourdeurs inhérentes à ce dispositif.

  • des agréments préfectoraux dont vous aurez besoin selon les activités à la personne exercées.

  • d’une plus grande attractivité qu’un auto-entrepreneur qui n’a pas adhéré à Hexa Coop : faites bénéficier à vos client d’un dispositif fiscal grâce à 50% de crédit d’impôt à vos prestations facturées. Hexa Coop met aussi en place un dispositif fiscal exclusif pour vos clients indépendants (chefs d’entreprise, professions libérales, etc.). Ce système leur permet de financer avec leur compte pro jusqu’à 1830 €/an de vos prestations pour un besoin privé.

  • d’allégement des tâches administratives et comptables propres aux SAP : Hexa Coop s’occupe de tout pour vos clients particuliers : facturation, envoi des reçus fiscaux.

Les coopératives de SAP sont sans nul doute un point d’ancrage pour développer son business et booster son chiffre d’affaires dans le cadre des services à la personne. L’alliance du statut de micro-entrepreneur et de la coopérative de SAP est une démarche gagnant-gagnant. Son fonctionnement est simple et avantageux pour les travailleurs indépendants disposant du statut de micro-entrepreneur.

 

 

 

 

La professionnalisation du secteur des services à la personne est indéniable. La prospective du développement des emplois de proximité et de service dans ce secteur à l’horizon 2025-2030 ainsi que les avancées législatives du statut de la micro-entreprise sont encourageantes. Cet écosystème en devenir est à observer de près. Un auto-entrepreneur averti en valant deux,  l’équipe Evo’portail tel un sémaphore vous tient au courant de toutes les évolutions à venir.

 

Sources :

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3703745#titre-bloc-18

https://www.acoss.fr/home/observatoire-economique/publications/acoss-stat/2019/acoss-stat-n283.html

https://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne/activites-des-sap

https://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne/secteur-et-activites

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13244

Grapin, P. (2006). Le développement des services à la personne : Mirage ou âge d'or ?. Études, tome 405(10), 319-329. https://www.cairn.info/revue-etudes-2006-10-page-319.htm.
Devetter, F., Jany-Catrice, F. & Ribault, T. (2015). Repères bibliographiques. Dans : François-Xavier Devetter éd., Les services à la personne (pp. 115-122). Paris: La Découverte.