Les 8 lois karmiques de l’auto-entrepreneur

EntrepreneuriatDevenir Auto-Entrepreneur Par L'équipe evo'portail - Posté le 9 février 2018 - Consulté 3264 fois

Février, un mois aux ondes positives et festives : plus d’un quart de la population mondiale s’apprête à fêter le nouvel an chinois. Placée sous le signe des succès personnels et professionnels, l’année du chien augure le meilleur pour tous les porteurs de projet ! Evo’portail s’est naturellement mis à la méditation en action en cette période propice à la découverte des philosophies orientales. Le bouddhisme contient des enseignements qui se révèlent être d’une grande richesse dans la vie de l’entreprise au quotidien.

Bouddha entrepreneur, et pourquoi pas ? Evo’portail fait le point sur ces 8 principes appliqués à l’auto-entrepreneur.


 

 

 

Les 8 lois karmiques qui changeront votre vie d’auto-entrepreneur

1) LA GRANDE LOI : « Vous récoltez ce que vous semez »

C’est la « loi de la cause à effet ». Si vous voulez vous lancer dans l’aventure de l’auto-entrepreneuriat, alors faut-il mettre toutes les chances de votre côté. Pour ce faire les deux mots clés sont anticipation et préparation de votre activité d’auto-entrepreneur.

Anticiper c’est avant toute autre chose se poser les bonnes questions. La première d’entre-elle est : « Mon projet est-il viable ? Y-a-t-il des clients susceptibles de faire appel à mes services ? »
 Anticiper c’est donc rédiger un business plan.
 Ce document devra contenir les éléments suivants :
- Le positionnement de votre activité par rapport à celle de vos concurrents ? Comment vous démarquez-vous par rapport à la concurrence ? Quel est votre petit plus ? 
- L’établissement d’un budget prévisionnel. Ce document sous forme de tableau vous permet de chiffrer et de matérialiser vos objectifs : véritable outil pour définir votre budget.
- L’élaboration d’un planning d’action, simple et synthétique.

2) LA LOI DE LA CRÉATION DE L’AUTO-ENTREPRISE

Devenir auto-entrepreneur suppose à la fois de la passion, mais aussi la détermination de s’immerger dans le processus de la création. Création d’une entreprise, création d’idées nouvelles, de liens nouveaux.
L’auto-entrepreneur en devenir doit avoir la force de persévérer contre toute adversité. Bien s’entourer s’avère alors une aide précieuse à qui se lance dans la création d’entreprise. Les réseaux d’entrepreneurs, les sites de création d’entreprise en ligne sont autant de soutien pour le porteur de projet. Pour que ce partenariat fonctionne au mieux, l’auto-entrepreneur choisira un réseau qui lui ressemble. Cela suppose de cerner avec précision ses besoins et ses attentes.

3) LA LOI DE L’HUMILITÉ

Connaître son propre fonctionnement, mettre à profit ses qualités, ses compétences son savoir mais aussi être conscient de ses défauts et des points à améliorer, voila la 3ème loi. Elle suppose d’être ouvert aux critiques constructives, afin de mettre en oeuvre les actions d’optimisation au sein de votre entreprise.

4) LA LOI DE LA CROISSANCE

« Vous êtes où vous voulez aller ». S’adapter à son environnement en perpétuel mouvement est également une règle importante que l’auto-entrepreneur doit suivre s’il veut que son activité perdure dans le temps et l’espace. 2018 s’annonce à ce propos une excellente année pour se lancer dans l’aventure de l’auto-entreprise : la croissance pour 2018 sera supérieure aux prévisions, selon le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire. Les réformes législatives lancées en 2018 sont propices à la création d’une auto-entreprise. C’est donc le moment idéal pour tout oser.

5) LA LOI DE LA RESPONSABILITÉ

L’auto-entrepreneur doit assumer ses choix et tirer leçons des expériences passées. Étant fait de chaire et d’os, il est un être humain avant tout et a « droit à l’erreur ». C’est le sens qu’a donné le gouvernement lors du vote du projet de loi  pour un « Etat au service d’une société de confiance », projet porté par le ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin. Ce texte de loi est débattu en ce moment. Il figure au cœur du plan de transformation de l’administration voulu le Président  Emmanuel Macron. La philosophie du texte :  « La possibilité pour chaque Français de se tromper dans ses déclarations à l’administration sans risquer une sanction dès le premier manquement ».

6) LA LOI DE LA CONNEXION INTERNET

Toute chose étant reliée à l’Univers, et toute activité dépendant d’une forte visibilité, il est important que l’auto-entrepreneur soit connecté ! De la catsitter au plombier en passant par le chef à domicile, chacun d’entre eux a besoin d’un relais internet : blog, réseaux sociaux, tous les moyens de la toile doivent être mis en oeuvre pour être vu ! Être connecté c’est aussi connaître les nouvelles évolutions juridiques, sociales et économiques en temps réel. La loi de la connexion c’est donc voir et être vu.

7) LA LOI DE LA PATIENCE ET DE LA RÉCOMPENSE

Toutes les récompenses nécessitent un travail de départ. Les récompenses durables exigent un travail de patience et persistant. L’auto-entreprise s’inscrit dans ce schéma.  Le cap des 3 ans d’activité est un facteur déterminant dans la pérennité même de l’entreprise. L’auto-entrepreneur afin de mener à bien cette première étape doit maîtriser des notions essentielles comme :
- Déterminer le moment opportun pour créer son entreprise, en fonction de la saisonnalité des ventes par exemple.
- Maintenir une trésorerie positive en anticipant par exemple les périodes creuses.
- Avoir une vision précise sur son statut ainsi que les droits et obligations qui en découlent.
- Développer son business en anticipant les futures demandes des clients.
La patience est donc la base de toute réussite entrepreneuriale.

8) LA LOI DU CHANGEMENT

Bouddha enseignait : « Toutes les choses de ce monde sont sujettes au changement et à la destruction : c’est la loi de la non-permanence ». Sans aller jusqu’à la destruction, l’entreprise est un ensemble d’éléments constituant un être vivant. Le statut juridique fait partie de ces cellules qui peuvent muter en cas de changement. L’auto-entreprise, si elle est en capacité d’avoir une longue espérance de vie, peut aussi venir à disparaître pour mieux se réincarner en SASU, voire en SARL suivant le développement de l’activité et le chiffre d’affaires engrangé.

Le Yoga de l’auto-entrepreneur : le triptique

1er exercice :

Chaque semaine, mettez en pratique la loi de l’humilité : demandez à une personne les points d’amélioration qu’elle voit chez vous ou dans votre entreprise. Ouvrez vos chakras et soyez open aux conseils et remarques.

2ème exercice :

Chaque semaine, mettez en pratique la loi de la connexion internet : faites vivre vos réseaux sociaux, surfer sur la toile pour anticiper les nouveautés.

3ème exercice :

Chaque  mois, mettez en pratique la loi de patience et de la récompense : faites le bilan de votre activité, voyez le chemin parcouru et les prochaines étapes à franchir.

 


 

 

 

Bouddha auto-entrepreneur enseigne : « La vie d’auto-entrepreneur n’est pas un problème à résoudre, mais un projet à expérimenter ».

 

Sources :

- Lloyd Field, Leçons de bouddhisme pour l'entreprise, Paris, Broché, 2008.

- Claude B. Levenson, Le bouddhisme, Que sais-je, PUF, 2010.