Auto-entrepreneur : pourquoi et comment se lancer dans l’aventure digitale ?

EntrepreneuriatGérer mon Auto-Entreprise Par L'équipe evo'portail - Posté le 19 février 2018 - Consulté 6570 fois

Révolution industrielle au XIXe siècle et révolution numérique au XXIe siècle : 200 ans d’écart et pourtant des similitudes frappantes. Le point commun de ces deux périodes : le développement des moyens de communication. Invention du télégraphe et du téléphone pour la première, réseau internet pour la deuxième, autant d’innovations qui ont permis un fort développement économique. Sans communication pas de réussite économique. Le e-commerce en est un bon exemple. Il doit son essor au développement du réseau internet.

Le e-commerce en France pour 2017 c’est :

  • 81,7 milliards €

  • 1,2 milliard de transactions effectuées, soit une croissance de 20,5%

  • 37 millions de cyber-acheteurs

  • 14% de hausse des ventes en ligne pour 2017

  • 2200 € dépensés par an par internaute

 

Tous les indicateurs sont donc au vert côté cyber-consommateurs. Les entreprises françaises prennent de plus en plus conscience de l’importance de la transformation digitale. Déjà 34% des PME/TPE en France ont un site internet. Cette dynamique du numérique se fait sentir depuis 2 ans. Les pays leaders de l’UE atteignent un score 95%, c’est un objectif que le gouvernement vise d’ici les 5 prochaines années. Le Président Macron a annoncé dès le mois de juin 2017 la création d'un fonds de 10 milliards d'euros destiné à financer « l'industrie du futur » et à  accompagner les entreprises dans la transition numérique et l’innovation. la transformation digitale doit devenir une priorité stratégique pour pour toutes les entreprises, des PME/TPE aux micro-entreprises.

Les perspectives de croissance dans le secteur du e-commerce pour 2018 s’annoncent encore meilleures que 2017, il est donc temps de se lancer dans le numérique et booster son activité !


 

 

 

Auto-entrepreneur en 2018 : 10 raisons pour franchir le pas du Digital


La digitalisation doit s’envisager de façon globale, elle touche à l’ADN même de l’entreprise. Elle implique une redéfinition de la stratégie managériale et offre une multitude d’opportunités à saisir.

# 1 Le Digital crée de la valeur. Comme l’indique Bpifrance Le Lab dans son enquête sur les Dirigeants de PME et ETI face au Digital, la transformation digitale « est une nouvelle manière de créer de la valeur en réinterrogeant son business model dans un contexte digital. Elle appelle ainsi une transformation globale de l’entreprise centrée sur trois chantiers : le client, l’organisation et les partenaires de l’entreprise. La technologie vient en appu».

# 2 Une plus grande visibilité. Le site web et l'ensemble des supports digitaux comme les réseaux sociaux sont à présent les nouvelles vitrines de l’entreprise. Éclairées 24 h sur 24, elles sont modifiables à tout heure du jour et de la nuit.

# 3 Une accessibilité au plus grand nombre à travers le monde. Quel entrepreneur n’a jamais rêvé de vendre ses produits ou ses services sans contrainte de frontières ? Les outils numériques permettent de toucher un large public aux profils variés. Avec l’utilisation du smartphone, le monde est mobile et les échanges sont désormais instantanés et sans barrières.

# 4 Un recueil de données et d’infos sur le comportement clients et sur les produits pour mieux anticiper le futur et s’adapter aux nouveaux marchés. C’est aussi un moyen stratégique pour faire de la veille Internet. Toute entreprise doit en effet être vigilante et surveiller son e-réputation, détecter les risques financiers ou techniques, organiser une veille métier, une veille concurrentielle etc., afin d’être toujours performante.

# 5 Une solution puissante pour un investissement raisonnable. De nombreux outils en ligne sont gratuits et donnent des clés pour une transformation digitale de l’entreprise réussie. Des sites prestataires proposent également des formules adaptées aux besoins de chacun, qu’ils soient auto-entrepreneur, freelance, travailleur indépendant, chef d’entreprise, association, etc.

# 6  Une plus grande flexibilité  dans la gestion de son auto-entreprise. L’ensemble de ces solutions digitales sont un gain de temps non négligeable et permettent ainsi de se concentrer sur les vraies priorités de l’entreprise.

# 7 Une plus grande liberté dans l’organisation de sa vie professionnelle et privée.

# 8 Une augmentation de son chiffre d’affaires. Cette augmentation des ventes et donc du chiffre d’affaires découlent directement des points 2 et 3. De plus, certaines applications et techniques du web peuvent permettre d’améliorer nettement le taux de conversion client.

#9 Une large palette d’outils numériques répondant à toutes les problématiques et profils entrepreneurs. Les solutions numériques n’ont cessé de se développer et de se perfectionner afin de satisfaire des demandes de plus en plus variées.

#10 Le numérique est un accélérateur de business. La création d’une entreprise qu’elle soit sous la forme d’une micro-entreprise ou plus traditionnelle, nécessite actuellement une stratégie digitale d’ensemble. L’auto-entrepreneur pour développer son activité ne peut faire l’impasse sur les nouvelles technologies du web.

 

Micro-entreprise : 8 outils numériques incontournables pour booster son business  

 

Décider de se lancer dans la transition digitale demande du temps et une réflexion préalable de la part du chef d’entreprise. Heureusement, les entreprises, quelle que soit leur taille ne sont pas seules face aux nouvelles technologies. Les géants du web accompagnent les entrepreneurs dans la réalisation de leur projet de création d’entreprise. Ils leur mettent à disposition des outils pour développer leurs business. Les principaux sont américains et sont désignés par l’acronyme GAFAM : Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft. Mais ils ne sont pas les seuls d’autres acteurs du net peuvent aussi se mettre au service de l’entreprise comme Twitter, Linkedin, etc.

# 1 Une formation Google pour accompagner et former au numérique en France. Google lance  la mise en place de « 4 espaces physiques dédiés à la formation et à la découverte du numérique » comme l’indique Marie FENARD, Directrice PME de Google au salon des entrepreneurs de Paris. Pour l’instant, seule la ville de Rennes a été sélectionnée pour recevoir ces ateliers Google. Ces formations seront gratuites et ouvertes à tous, de l’étudiant à la mère de famille en passant par l’auto-entrepreneur ou le salarié. L’objectif est de former 100 000 personnes par an. Ce programme de coaching numérique est vaste : compétences numériques, webmarketing, sécurité informatique pour les PME ou encore une initiation au développement informatique pour les plus jeunes.

# 2 Être présent sur une marketplace pour booster son business. Ce genre de plateforme permet une mise en relation facile et pratique entre vendeurs et acheteurs pour réaliser une transaction commerciale en toute sécurité. Les moyens techniques et commerciaux sont mis à disposition du chef d’entreprise et de ses clients. La place de marché se positionne comme un tiers de confiance entre les deux parties. L’intérêt d’être présent sur ce type de plateforme est multiple : facilité et sécurisation dans les transactions, réassurance chez le client, augmentation de la visibilité de la marque, etc. Amazon a par exemple développer une nouvelle boutique en ligne "Amazon Handmade". Ce nouveau service propose ainsi à des artisans de vendre leurs produits uniques et réalisés à la main aux  centaines de millions de clients Amazon à travers le monde. La gestion des paiements, le marketing et la protection contre la fraude sont gérés par la plateforme en échange d’une commission.
Ce type de plateforme numérique permet de toucher le monde entier sans bouger de chez soi.

# 3 Créer son site Web pour communiquer sur son auto-entreprise et ses produits. Les habitudes d’achat ont changé avec l’apparition du net. Maintenant, le premier réflexe d’un consommateur français est  d’effectuer ses recherches sur la toile. 84% des Français achètent en ligne. Un auto-entrepreneur ne peut se dispenser de cette étape dans le développement de son business. Pour être performant, un site doit répondre à de nombreux critères : référencement Google, ergonomie, expérience utilisateur. Des professionnels de la création de site en ligne sont heureusement là pour accompagner les indépendants dans ce processus. Des prestataires comme ORSON.IO permettent ainsi d’accompagner les chefs-d’entreprise dans leur communication digitale (création de site, web design, référencement, réseaux sociaux). Ils proposent ainsi des solutions sur mesure. Les métiers du numérique ont le vent en poupe, véritable vivier d’emplois, le secteur du digital est en pleine expansion.

# 4 Optimiser le référencement de son site internet avec Google Webmaster. Ce logiciel SEO, appelé également Google Search Console est gratuitement mis à disposition par Google. Il permet de :
- signaler les erreurs détectées par Google
- analyser le trafic sur votre site
- améliorer la qualité des titres et descriptions de vos pages

# 5 Gérer sa présence en ligne sur Google grâce à Google My Business. Cet outil gratuit est mis à disposition par Google pour optimiser son référencement dans la recherche Google et sur Maps. En faisant valider et en modifiant les informations relatives à son établissement, l’entrepreneur peut à la fois aider les internautes à trouver son entreprise sur Google, mais aussi leur parler de son activité.

# 6 Booster son commerce avec les réseaux sociaux. Instagram ou Facebook sont des exemples types de la promotion du e-commerce. Instagram se révèle être un canal de vente du e-commerce performant. Présenté au départ comme un réseau social de partage de photos, Instagram est devenu au fil des années une vitrine idéale pour présenter ses produits. La fonctionnalité « Shop now » permet de relier directement Instagram aux sites marchands. L’auto-entrepreneur prend une photo présentant, dans un environnement, un ou plusieurs de ses produits. La personne qui le suit et qui tombe sur la publication peut cliquer sur chacun des produits présentés. Elle est redirigée vers une sorte de page produit. Sur celle-ci, un lien « Shop Now » (Acheter maintenant) lui permet d’être dirigé directement sur la page-produit du site vendeur pour procéder à l’achat. Il ne faut pas oublier que l’image génère une émotion souvent plus forte qu’un texte. Elle impacte ainsi directement le futur consommateur qui peut devenir un client actif à l’achat coup de coeur en un clic.   

# 7 Tester l’ergonomie de son site sur mobile avec Mobile-Friendly Test - Google Search Console.
Plus d’un cyber-acheteur sur deux navigue sur mobile pour faire ses achats. Il est donc essentiel d'optimiser au maximum sa page web sur un appareil mobile. 

# 8 Optimiser son chargement de page avec PageSpeed Insights. Un internaute reste en moyenne 3 secondes sur une page. Si le délai de chargement est supérieur, il sera déjà bien loin de votre site et voguera vers de nouveaux concurrents.


 

 

 

Le numérique est un accélérateur de rencontres. Il transforme l’ambition de ses illusions en concrétisation. Le petit producteur de couteaux en Lozère bénéficie des mêmes outils qu’une multinationale implantée aux Etats-Unis. Si la révolution digitale est en marche, cependant il ne faut jamais oublier le coeur de cible que sont les clients. L’humain doit rester au coeur de l’entreprise. Tester, oser, se tromper, rebondir, repartir, réussir autant de verbes pour décrire la micro-entreprise. On ne naît pas entrepreneur, on le devient.

 

Sources :

Connected commerce, Etude réalisée par l’IFOP pour DigitasLBi, 2015
SMALL BUSINESS TECH, Digital first ! Quand le numérique devient accélérateur de business…, Conférence, Salon des entrepreneurs 2018,  07/02/2108
https://www.entreprises.gouv.fr/observatoire-du-numerique/dirigeants-de-pme-et-eti-face-au-digital