Micro-entrepreneur et la création d’entreprises au 3ème trimestre 2016 (Infographie)

Actualité du régimeInfographies Insee Par L'équipe Evo'Portail - Posté le 19 octobre 2016 - Consulté 2412 fois

Indicateur phare de la conjoncture en France, la création d’entreprises est repartie à la hausse depuis le mois d’août 2016. L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) avait en effet enregistré une légère baisse durant l’été 2016, que l’on attribue à une saisonnalité dans la démarche des créations d’entreprises.

Hausse de la création d’entreprises sur les 3 derniers mois :

  Nombre de créations d'entreprises Evolution par rapport au mois précédent
Juillet 2016 46 264 -1,4%
Août 2016 46 328 +1,6%
Septembre 2016 47 676 +2,9%
 
Découvrez les résultats de ce 3ème trimestre 2016 illustrés par notre infographie.
 

Les immatriculations de micro-entrepreneurs diminuent par rapport à l’an dernier :

En septembre 2016, en données brutes, les demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs représentent 40,5% des entreprises créées au cours des douze derniers mois. L’an dernier en 2015, les auto-entrepreneurs / micro-entrepreneurs représentaient 45,2% des créations d’entreprises.

 

Comment expliquer le recul de la création de micro-entreprises ?

Cette diminution de la création de micro-entreprises pourrait s’expliquer en partie par la mise en oeuvre de nouvelles réformes (ACTPE, dite Loi Pinel du 18 juin 2014) venues complexifier le régime auto-entrepreneur, qui se voulait originellement “simple” :

 
  • De nouvelles taxes ont fait leur apparition : la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) ou encore la Taxe de Frais de Chambre (TFC) pèsent sur le coût du régime.

  • Le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) : l’auto-entrepreneur artisan doit impérativement réaliser ce stage de 3 à 5 jours avant de démarrer son activité. Son prix (environ 280€) est à la charge de l’auto-entrepreneur qui devra également patienter jusqu’à 3 mois pour le réaliser auprès de la Chambre des Métiers (selon les régions).

  • L’obligation de s’immatriculer : depuis le 19 décembre 2014, l’auto-entrepreneur qui exerce une activité artisanale ou commerciale doit s’enregistrer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM). Même si l’immatriculation au RM est gratuite, il s’agit d’une démarche supplémentaire qui peut freiner l’auto-entrepreneur / micro-entrepreneur dans sa création d’activité. Si l’immatriculation n’est pas obligatoire pour les activités libérales, elle concerne tout de même 60% des auto-entrepreneurs.
    > Pour plus d’informations sur les démarches d’immatriculation des auto-entrepreneurs, vous pouvez contacter le Service Assistance Evo’Portail, qui pourra vous aider.

 

Création d’entreprises : les secteurs en progression sur ce trimestre

Ces secteurs dynamisent la création d’entreprises de tous types depuis ces 12 derniers mois :

 
  • Le transport et l’entreposage : avec une augmentation de 55,7% des créations d’entreprises, le secteur est en plein essor. Cela s’explique notamment par la baisse du prix du pétrole et au volume important de voyageurs dans le transport aérien. Le secteur tire surtout ses bénéfices de l’économie collaborative car il regroupe toutes les activités de coursiers, livreurs de repas et de chauffeurs VTC, exercées pour la plupart sous le régime auto-entrepreneur.

  • Les activités immobilières : après une importante crise immobilière, le marché reprend avec une progression de 8,6% de créations d’entreprises par rapport à l’an dernier.  

  • Le soutien aux entreprises : en progression de 8% par rapport à l’an dernier, ce secteur attire de nombreux créateurs d’entreprises. De plus en plus d’entreprises font appel à des sociétés externes pour trouver de nouvelles solutions à leurs difficultés, notamment en période de crise. Ainsi, faire appel à des entreprises de soutien permet d’optimiser la gestion, le management ou encore la communication.

 

Les secteurs en baisse sur ce trimestre :

A l’inverse, voici les 3 secteurs qui peinent à créer des entreprises depuis les 12 derniers mois :

  • La construction : ce secteur connaît un crise depuis 2007 et enregistre aujourd’hui une baisse de 5,6% des créations d’entreprises. Même si le nombre de permis de construire et les ouvertures de chantiers sont repartis à la hausse depuis mars 2016, les domaines des travaux publics et de l’entretien-rénovation sont encore à l’arrêt. (Source Fédération Française du Bâtiment)

  • Les activités financières et d’assurance, avec une baisse de 2,9% sur les 12 mois précédents.

  • La réparation autos/motos (commerce) : avec une baisse de 2,1% sur les 12 derniers mois.

 

Quelle tendance pour le dernier trimestre 2016 ?

La légère hausse des créations d’entreprises enregistrée sur les mois d’août et de septembre devrait se confirmer pour les derniers mois de l’année 2016. Si l’on se base sur le schéma observé les années précédentes, la France avait connu une faible baisse en octobre 2015 (-0,2%) et en novembre 2015 (-0,7%) pour finalement repartir à la hausse en décembre 2015 (+1,3%). C’est en effet en décembre que le nombre de créations d’entreprises est le plus élevé, en partie dans les secteurs des arts, spectacles et activités récréatives.

 

Depuis le début de l’année 2016, la France a vu naître 418 890 nouvelles entreprises sur son territoire, dont 168 257 micro-entreprises.

 

A noter que la création d’une entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n'ayant pas de prédécesseur, c’est-à-dire qu’elle doit impérativement être accompagnée de la mise en oeuvre de nouveaux moyens de production. Elle ne concerne pas les réactivations ou les reprises d’entreprises. (Source INSEE)

 

 

Sources & éléments de référence

"Nouvelle hausse des créations d'entreprises en septembre 2016", publié par l'INSEE (Institut National de Statistiques et d'Etudes Economiques), 
le 12/10/2016 et constitué le 17/10/2016, 
accès http://www.insee.fr/fr/indicateurs/ind41/20161012/Creations_12_octobre_2016.pdf
Visuel : © Evo’Portail – 2016, Tous droits réservés