Combien gagnent les auto-entrepreneurs ?

Actualité du régimeEtudes Par L’équipe Evo’Portail - Posté le 12 juillet 2016 - Consulté 7814 fois

A cette question majeure, il est plus difficile qu’on ne le pense, de répondre. En effet, sous la dénomination « auto-entrepreneurs », il y a des usages très divers du statut.

Nous avions rapporté le revenu annuel moyen des auto-entrepreneurs, suite à la publication des données de l’INSEE en janvier 2014. Aujourd’hui et à partir de données publiées par l’ACOSS au 1er semestre 2016, nous vous proposons de vous faire une idée plus proche de la réalité, en détaillant les revenus des auto-entrepreneurs actifs par secteur d’activité.

Tous auto-entrepreneurs, mais pas tous “économiquement actifs”

La première distinction qui peut être faite au sein des auto-entrepreneurs est celle entre les inscrits (les « administrativement actifs ») et ceux qui encaissent du chiffre d’affaires (les « économiquement actifs »).


Globalement depuis 6 ans, entre 2009 et 2015, la part des auto-entrepreneurs “économiquement actifs” a augmenté. Elle était de 20% en 2009 à la création du statut et de 55% en 2015. Au 2ème trimestre 2015, sur 1 075 000 comptes créés, 600 000 étaient “économiquement actifs”.

 

Chez les actifs, des disparités selon les secteurs

 

La seconde distinction concerne les différences selon les secteurs d’activité. Sur le 2ème trimestre 2015, le chiffre d’affaires moyen des auto-entrepreneurs “économiquement actifs” était de 3 319 €.

 

Pour les auto-entrepreneurs “économiquement actifs”:

  • Le chiffre d’affaires moyen trimestriel pour les professions libérales : 3 246 €
  • Le chiffre d’affaires moyen trimestriel pour les artisans commerçants : 3 352 €

 

Les différents secteurs d’activités

Les chiffres d’affaires trimestriels moyens des comptes d’auto-entrepreneurs “économiquement actif”

(Juin 2015)

Activités juridiques

5 345 €

Activités immobilières

5 117 €

Hébergement et restauration

5 033 €

BTP Autres

4 671 €

Commerce de détail alimentaire hors métier de bouche

4 573 €

Commerce de gros, intermédiaires du commerce

4 572 €

BTP Travaux de finition

4 501 €

Conseil pour les affaires et autres

4 353 €

Activités financières et d’assurance

4 210 €

Activités comptables, de conseil et d’ingénierie

4 148 €

Commerce – réparation d’autos

4 102 €

Commerce de détail non alimentaire

3 547 €

Métiers de bouche

3 463 €

Activités spécialisées de design

3 328 €

Informatique

3 280 €

Commerce de détail non spécialisé

3 278 €

Autres de services administratifs et de soutien

3 260 €

Autres activités scientifiques et techniques

3 204 €

Enseignement

3 173 €

Transports

3 149 €

Agriculture, sylviculture et pêche

3 074 €

Inconnu

2 999 €

Autres

2 968 €

Activités de nettoyage

2 912 €

Industrie

2 813 €

Réparations hors automobile

2 778 €

Santé

2 553 €

Activités sportives

2 535 €

Autres services personnels

2 534 €

Coiffure et soins du corps

2 480 €

Arts, spectacles, activités récréatives

2 280 €

Commerce de détail sur marchés non classé ailleurs

2 057 €

 

 

Il existe donc des différences de chiffres d’affaires d’un secteur à l’autre.

Sous ces chiffres d’affaires moyens, cohabitent également deux autres réalités : les auto-entrepreneurs qui exercent en complément d’une autre activité, et ceux pour qui il s’agit de leur activité principale.

Sources :
“Acoss Stat – Conjoncture n°227, Janvier 2016 – Les auto-entrepreneurs fin juin 2015”, in Acoss (Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale), publié par la Direction des Statistiques, des Etudes et de la Prévision, le 29/01/2016 et consulté le 30/06/2016, accès :  http://www.acoss.fr/home/observatoire-economique/publications/acoss-stat/acoss-stat-n227.html 

Visuel : Negative Space, CC0 creative commons license