Nicolas Sarkozy attaque les auto-entrepreneurs

Actualité du régimeDivers Par L'équipe Evo'Portail - Posté le 13 mars 2015 - Consulté 36436 fois

Nicolas Sarkozy serait-il en train de se retourner contre les auto-entrepreneurs ? Alors que le régime a été créé en 2009 lorsqu’il était Président de la République, l’actuel Président de l’UMP, en pleine campagne pour les départementales, s’en est pris aux auto-entrepreneurs sur France Info. Explications.

« Un caillou dans ma chaussure »

Invité ce vendredi 13 mars de France Info, il a expliqué "(l’auto-entrepreneur) c'est un caillou dans ma chaussure. On a un problème de concurrence déloyale entre l'auto-entrepreneur qui n'a pas d'obligation et l'artisan."

Une attaque qui laisse penser que Sarkozy regrette d’avoir créé l’auto-entreprise et qui n’est pas passée inaperçue. Ainsi, la Fédératon des Auto-Entrepreneurs a rappelé que « Les auto-entrepreneurs artisans ont désormais strictement les mêmes obligations que les autres artisans (…). ».

De son côté, le fondateur d’EvoPortail, Ludovic Badeau, a aussi réagi  « Grâce au régime de l'auto-entreprise, l'accès à l'entrepreneuriat a été rendu plus accessible, la concurrence est donc plus accrue car les entreprises sont plus nombreuses. Une concurrence loyale qui profite aux consommateurs. ».

Rappelons aussi que plus de la moitié des entreprises créées en France aujourd’hui sont des auto-entreprises.

Une sortie vraiment surprenante d’autant que Nicolas Sarkozy a toujours défendu les auto-entrepreneurs, notamment en 2009 où il expliquait que la concurrence déloyale venait du travail au noir et non des auto-entrepreneurs « qui paient leurs cotisations et leurs impôts ».

En attendant, Nicolas Sarkozy prévient que l’UMP fera des propositions sur l’auto-entreprise « le mois prochain ». Nous ne manquerons évidemment pas de vous tenir informés sur celles-ci.

MISE A JOUR LE 20/03/2014 :

Les propos de Nicolas Sarkzoy sur les auto-entrepreneurs ont suscités de nombreuses réactions, aussi l'actuel Président de l'UMP a rapidement essayé de calmer la polémique en déclarant :

Par ailleurs, dans une interview du 16 Mars à Nice Matin, Nicolas Sarkozy déclare "Pour moi les choses sont claires : il faut d’un côté garder le statut de l’auto-entrepreneur, et, de l’autre, que toutes les entreprises qui ne sont pas sous ce statut bénéficient de plus de souplesse, et donc aient moins de charges et moins de règles contraignantes. Je ne veux pas durcir l’auto-entreprenariat, mais au contraire faciliter la vie de toutes les autres entreprises.".

Il faut dire que même le patron du Medef a répondu à Sarkozy en expliquant "le statut d'auto-entrepreneur est un très bon statut”. Les représentants des auto-entrepreneurs ont aussi vu rouge, ainsi, la coordination nationale des auto-entrepreneurs à immédiatement mis en place une pétition pour "rappeler que les auto-entrepreneurs ne sont pas des « concurrents déloyaux" et "Réclamer la stabilité du régime de l’auto-entrepreneur", une pétition notamment portée par Hervé Novelli, créateur de l'auto-entreprise sous Sarkozy. En quelques jours, 10.000 internautes l'ont signée. Bref, Nicolas Sarkozy n'avait d'autre choix que de calmer les choses et de clarifier sa pensé.

Les organisations représentatives des auto-entrepreneurs pourraient être reçues par le Président de l'UMP sous peu pour mettre tout cela à plat et éclaircir encore d'avantage son avis sur l'auto-entrepreneuriat. Affaire à suivre.