65% des auto-entrepreneurs ne souhaitent pas changer de régime !

Actualité du régimeEtudes Par L'équipe Evo'Portail - Posté le 4 octobre 2013 - Consulté 2515 fois

65% des auto-entrepreneurs n'envisagent pas de migrer vers le régime de droit commun. Un résultat qui révèle que le régime auto-entrepreneur n'est pas seulement un tremplin pour l'entrepreneuriat dit « classique » mais qu'il est aussi un choix de vie sur le long terme. Ce sondage réalisé par OpinionWay à la demande de l'UAE (union des auto-entrepreneurs) et la Fondation la Roche des Mousquetaire montre à quel point le régime auto-entrepreneur est un moyen à part entière d'entreprendre. Une réalité qui tranche avec la vision que peut avoir la ministre Sylvia Pinel pour qui l'auto-entreprise doit être un « tremplin » pour ensuite se développer. Comme l'ont souvent revendiqué nombre d'organisations proches des auto-entrepreneurs, si ce régime a était à la base créé en 2009 pour être effectivement un moyen de tester sereinement une activité pour ensuite la développer, il s'avère en fait que ce régime est aujourd'hui un moyen de créer son propre emploi pour une durée indéterminée. Autres enseignements de ce sondage : 53% des auto-entrepreneurs cesseraient leur activité si le régime devenait « moins intéressant » ; 63% des français considèrent que c'est un bon dispositif pour lutter contre le « travail au noir » ; 90% des auto-entrepreneurs réclament la création d'une structure d'accompagnement. Pour conclure, une donnée essentielle : 74% des français prônent la création d'un régime simple et unique, pour tous les créateurs. Le sondage d'OpinionWay a été réalisé d'une part auprès d'un échantillon de 1.051 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogées du 11 au 13 septembre et, d'autre part un échantillon de 1.015 créateurs d'auto-entreprise, représentatif des auto-entreprises créées entre le 1er janvier 2009 et décembre 2012, interrogés du 10 au 16 septembre.