Réforme Pinel, un coût non négligeable ?

Actualité du régimeActualités Par L'équipe Evo'Portail - Posté le 7 août 2013 - Consulté 3795 fois

La réforme du régime auto-entrepreneur, proposée par Sylvia Pinel, est non seulement impopulaire, d'après 2 sondages réalisés dernièrement (IFOP et CSA), mais elle représenterait bel et bien un coût non négligeable. En effet, interrogé par Lyon Capital, Grégoire Leclercq, président de la Fédération des auto-entrepreneurs et membre du collectif de défense des auto-entrepreneurs, estime une perte financière importante pour l'Etat, si la réforme voit le jour: « Imaginez : entre 19 000 et 32 000 euros de seuil, le chiffre d'affaires engendré par l'auto-entreprise correspond déjà à 1 milliard, sur les 7 milliards d'euros par an qu'elle produit au total. Ce milliard de chiffre d'affaires sera fait au noir. Point-barre. L'Etat perdra ainsi, à la louche, 200 millions de cotisation sociale et 50 millions de recette fiscale. ». A titre de comparaison ce coût représente plus que l'ardoise à régler pour assurer la formation de 30.000 chômeurs, promises par le Président, pour occuper les quelques 200 à 300.000 «emplois non pourvus» faute de main-d'œuvre qualifiée. La Ministre Pinel soutient elle que l'abaissement des plafonds de chiffre d'affaires ne fera que permettre le passage de plus d'auto-entrepreneurs vers le régime classique et ne semble pas anticiper une explosion du travail non déclaré. Contacté par EVOPORTAIL, Grégoire Leclercq rajoute : « Nous n'avons évidemment pas compter ceux qui, démotivés par toutes ces annonces autour du régime, préféreront éviter de se lancer et bénéficier d'allocations pour vivre… » En conclusion, en période de crise, là où l'emploi manque et les caisses sont vides, difficile de comprendre l'obstination de la Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, d'autant que ce régime serait bon pour le moral des français, d'après l'Ifop.

Réagissez ci-dessous à cet article