Auto-entrepreneurs: attention aux arnaques!

Actualité du régimeDivers Par L'équipe Evo'Portail - Posté le 22 juillet 2013 - Consulté 10526 fois

Depuis que le régime de l'auto-entreprise existe, les arnaques qui gravitent autour se multiplient: de la déclaration de début d'activité faussement officielle et payante jusqu'aux courriers nombreux qui vous laissent penser que vous êtes redevable de sommes plus ou moins importantes à l'administration. Mettons les choses au clair. Devenir auto-entrepreneur est gratuit et vous n'avez rien à payer à l'issue de votre inscription au régime, si ce n'est vos cotisations obligatoires calculées sur la base de votre chiffre d'affaires. Pour devenir auto-entrepreneur, il existe des services d'assistance connus et reconnus, comme celui d' EvoPortail, qui vous permettent de vous inscrire au régime simplement et sereinement en bénéficiant d'un entretien téléphonique avec un spécialiste pour l'établissement des formalités, et d'autres sites, basés systématiquement à l'étranger. Vous le trouverez facilement en tapant "auto-entrepreneur" dans votre moteur de recherche. L'annonce publicitaire indique AutoEntrepreneur officiel ou bien SIRET officiel en 2mn, des indications évidemment fausses. Si à l'issue de votre inscription, vous obteniez une formalité bien effectuée, vous pourriez vous estimer heureux. Mais des centaines de plaintes montrent que ce n'est pas la cas: assistance bidon, conseils erronés, formalités parfois jamais effectuées et tout cela pour 30, 40, 50 euros ou plus, les prix changent constamment, sans compter les prélèvements mensuels chaque mois de montants aléatoires, jusqu'à 80 euros/mois d'après les témoignages, avec pour seule possibilité de mettre sa carte en opposition. Et puis, il y a ce que vous recevez après votre inscription, directement dans votre boite aux lettres: des courriers aux accents clairement officiels qui essaient de vous faire croire que payer est obligatoire. Systématiquement, et certainement pour se couvrir, les escrocs stipulent, de façon ultra discrète "Service privé", ou quelque chose du genre. Voici quelques exemples de courriers : Restez prudent et parlez-en autour de vous car les autorités semblent bien en mal de stopper ces phénomènes qui perdurent depuis maintenant 4 ans et cela, malgré le nombre impressionnant de plaintes. Il faut dire que les escrocs changement systématiquement de mentions légales et de nom de site. La Fédération des Auto-Entrepreneurs reste très active pour lutter contre ces arnaques.