Concurrence déloyale et auto-entrepreneurs

EntrepreneuriatGérer mon Auto-Entreprise Par L'équipe Evo'Portail - Posté le 11 juillet 2013 - Consulté 4748 fois

La concurrence déloyale soi-disant exercée par les auto-entrepreneurs, voici un argument sans cesse avancé par les organisations du bâtiment pour justifier une réforme profonde du régime. Sous cette impulsion, d'autres leur emboîtent le pas : coiffeurs, photographes… Mais en réalité ce qui est systématiquement pointé du doigt c'est la différence de prix, en effet, les auto-entrepreneurs seraient capables de proposer des tarifs bien moins élevés que les entreprises du régime classique. Finalement, c'est donc une concurrence parfaitement saine, celle de l'économie de marché, une concurrence qui profite au consommateur et permet d'éviter les abus de certaines entreprises qui n'hésitent pas à faire exploser les prix, parfois, notamment quand vous êtes bloqué à l'extérieur de chez vous, sans vos clés, ou que vos canalisations sont bouchées… Ajoutons que les auto-entrepreneurs ne peuvent déduire leurs achats et ne récupèrent pas la TVA, ainsi ils paient des cotisations obligatoires sur le chiffre d'affaires et non sur le bénéfice. L'auto-entreprise n'est donc pas toujours avantageuse financièrement comparée au régime classique, elle est juste plus simple à s'approprier avec des formalités et des règles de gestion allégées et surtout la règle du paiement des cotisations en fonction du chiffre d'affaires et non pas au forfait, avant même d'avoir encaissé le premier euro. Au final, nous n'aimons pas la concurrence, surtout quand elle arrive si vite, si fort. Ce n'est pas un motif légitime pour abîmer le régime auto-entrepreneur et sacquer des centaines de milliers de Français. Ceux qui parlent de concurrence déloyale devraient peut-être changer pour « concurrence (soudaine) ».